jeudi 29 mai 2014

RELATION....DÉFI DU JEUDI...

 nous proposent cette semaine de parler de 
"Relation"

Ce mot me parle beaucoup car depuis 15 ans nous vivons la relation de nos filles.
La relation fusionnelle des jumeaux a fait couler beaucoup d'encre. 
Nous elle nous interpelle....
Elles se ressemblent comme deux gouttes d'eau mais au sein de la stricte (famille) cellule familiale, on les reconnaît...Théo, leur petit frère, ne s'est jamais trompé....Il y a 15 ans, on ne voyait pas trop d'enfants multiples....Quelques mois après leur naissance, j'avais envie en jeune maman de me faire aider et j'ai fait appel à une association spécialisée dans les grossesses multiples. Au téléphone, une bénévole (maman de triplés) m'avait gentiment expliqué que dès leur plus jeune âge, les jumeaux mis à côté ressentaient l'autre, qu'ils avaient besoin de se toucher, qu'ils se parlaient et j'en passe....J'ai écouté attentivement mais dans mon for intérieur je me disais que je n'avais point remarqué ce comportement chez les miennes. 
Dès le combiné raccroché, ni une ni deux, j'ai embarqué mes filles sur mon lit, les ai mise à côté et j'ai attendu....Et bien je n'ai rien vu, à part deux petits bébés qui se touchaient avec des gestes non coordonnés.
 Durant des mois nous avons eu double travail : deux fois plus de biberons, deux fois plus de couches à changer et deux fois plus de tendresse à donner....
En grandissant, leur relation s'est accentuée....A l'école, elles ne se quittaient plus, s'échangeaient parfois les chaussures pour que la maîtresse en perde son latin, avaient les mêmes copines.....on vivait le temps des inséparables....Je ne supportais pas que les personnes de notre entourage les appellent les jumelles....Je voulais qu'on les considère comme  une personne individuelle et non comme un couple....
Elles ont choisi les mêmes activités sportives et encore aujourd'hui elles nagent ensemble....sont dans la même classe et disent clairement qu'elles ne peuvent pas et ne veulent pas être séparées...Quand elles choisissent des vêtements, elles regardent toujours si il y a les deux mêmes...Elles disent aussi ne pas avoir besoin de se parler pour se comprendre....Théo, en les voyant, me demande parfois pourquoi lui il n'a pas un frère jumeau pour pouvoir jouer avec lui....Cette relation intra-utérine se renforce avec l'âge et je crois qu'aucun parent ne peut expliquer ce lien si profond qui les unit....
Elles ont 15 ans et outre leur relation de jumelles, aujourd'hui l'adolescence les travaille gentiment. On peut parler maintenant de relation mère-filles....et là j'en ai pas une mais deux qui me tombent dessus sans envoyer de carte d'invitation....et je peux te dire qu'il faut parlementer, écouter, rassurer, comprendre et parfois ma patience à des limites même si je peux t'avouer qu'elles sont encore supers gentilles...

Dans la famille, le mot Relation fait bien parti d'un quotidien.....

Pour les défis du Jeudi chez :
et
MaCyMa ...

5 commentaires:

  1. je vais faire suivre ton article a une copine qui a des jumelles de 3 ans !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci mel, je me reconnais dans tout ca, meme si elles sont encore petites!!

      bel article armelle!!!

      Supprimer
  2. ah les relations des jumeaux, c'est simple et complexe à la fois, mais c'est tellement beau et troublant !

    RépondreSupprimer
  3. de pouvoir communiquer, c'est déjà énorme! Avec le mien, mes tentatives sont souvent des échecs!

    RépondreSupprimer